Les vieilles chiquent le bétel

Informations puisées sur Wikipédia

Pendant toutes ces journées, la veuve et ses amies, que j’avaient vu le premier jour, sont restées relativement à l’égard de toute cette agitation. Assises sur une natte qui était déplacée en fonction des ombres et de la température, elles y recevaient leur nourriture et dormaient au même endroit. De temps en temps, elles se déplaçaient jusque vers le cercueil pour y prier, puis retournaient sur leur natte pour y vaquer à leurs occupations à savoir: chiquer du bétel.
Et la préparation de leur chique les occupe toute la journée.

Les ingrédients:

  • Les feuilles cordiformes de bétel (Piper betle, en latin, est une plante grimpante de la famille des pipéracaées), ont des propriétés médicinales et sont stockées dans des sacs en plastique.
  • La noix d'arec est soit émincée soit râpée, ainsi que du bois servant à parfumer, à épicer.
  • De la chaux (oxyde de calcium).
  • Du tabac.

Pour faire la chique, la femme prend une feuille de bétel, la plie en deux et la badigeonne de chaux. Elle y dépose une pincée de bois et noix d’arec, referme le tout et, si ses dents le lui permettent, met cette boulette dans la bouche. Sinon elle la dépose au fond d’un pilon et écrase le tout, puis lorsqu’elle estime que c’est suffisamment écrasé, s’enfile cette boulette dans la bouche. Pour finir, elle prend une pincée de tabac et la coince entre la lèvre supérieur et les dents, un peu sur le côté.
La chaux agit comme catalyseur. L'arec contient de l'arécoline (est comparables à la nicotine pour leurs effets stimulants, coupe-faim et légèrement grisants sur le cerveau), un alcaloïde qui favorise la salivation. La noix colore la salive en rouge et les dents en orange.
En général, après une vingtaine de minutes de mastication, la consommatrice recrache ce qui reste de la chique.
Bien qu’on attribue à la noix d’arec la qualité de prévenir l'apparition des caries et de traiter les problèmes d'haleine fétide, l’état dentaire de ces vieilles me laisse songeur quant à l'efficacité de ceci. De plus, ce procéder crée une addiction telle que ces femmes n’ont plus beaucoup d’autres activités en dehors de ce passe-temps.
Toutefois, cette usage devrait finalement disparaître, les jeunes ne s’adonnant pas à cette pratique.